FISH

En marge de approches classiques de l’histologie proposées par l’IPG, d’autres méthodes sont de plus en plus utilisées aujourd’hui et font appel aux autres disciplines présentes à l’Institut : biologie moléculaire et Hybridation in situ (FISH). Elles permettent notamment la recherche d’anomalies moléculaires dans le cadre de cancers. Cette approche assure une conjonction étroite et tout à fait originale des départements d’Anatomopathologie, de Génétique humaine et de Biologie moléculaire

© Orange Bleu SPRL